La NASH

Le foie gras...chez l'homme aussi

Cette maladie, encore mal dépistée, touche actuellement 1% de la population française mais ce pourcentage est amené à augmenter selon les spécialistes.les spécialistes estiment qu'elle est encore largement sous-estimée. La stéatose hépatique non alcoolique, appelée aussi Nash (pour "Non Alcoolic Steato Hepatitis"), est due à une consommation excessive de sucre...et touche de plus en plus de pays industrialisé où nombre de personnes présentent un surpoids, voire de l'obésité.

En quelques mots, la NASH c'est une accumulation de graisse dans le foie qui entraine une inflammation et un dysfonctionnement des cellules hépatiques. 
Les conséquences sont graves : la cirrhose puis parfois un cancer du foie. Ces constats amènent les spécialistes à penser que cette pathologie pourrait rapidement devenir la première cause de transplantation hépatique.

La difficulté de cette pathologie est qu'elle reste silencieuse longtemps et lorsque les symptomes apparaissent, il est souvent trop tard.
Comme souvent, "mieux vaut prévenir que guérir". Donc, si vous présentez certains facteurs de risque, changez votre mode de vie : réduisez les aliments gras, mangez fruits et légumes et augmentez les exercices physiques, d'autant qu'aujourd'hui les traitements ne sont pas satisfaissants.

L'alimentation en cas de cirrhose du foie

Nous parlons ici de cirrhoses non décompensées, sans ascite (liquide dans la cavité abdominale), sans encéphalopathie (troubles neurologiques liés à la baisse des fonctions du foie). Les conseils nutritionnels deviennent souvent des restrictions diététiques (pas ou très peu de sel, moins de protéines) imposées par les complications et doivent être donnés par le spécialiste, au cas par cas.

Le foie intervient directement dans les processus nutritionnels (transformation, détoxification, stockage du glucose et des vitamines liposolubles (A, D, E, K)). Une alimentation équilibrée et adaptée peut aider le foie à mieux fonctionner et lui éviter un surcroît de travail. Le foie en cirrhose est "handicapé", rigidifié et son espace devient limité. Il ne peut plus stocker autant de réserves qu’un foie sain et lui infliger des repas trop lourds, trop gras, trop sucrés et de l’alcool risque de l’achever...
Le foie capture, rend inoffensif et élimine les toxiques contenus dans les aliments, l'alcool, les médicaments. Quand le foie n'est pas malade, il est capable de métaboliser et d'éliminer l'alcool ou les déchets des médicaments et de l’alimentation. Mais cette fonction diminue énormément lorsque le foie est en cirrhose et l’alcool est son pire ennemi.
La progression de la maladie est souvent une cause de malnutrition, qui contribue aux complications de la cirrhose, un vrai cercle vicieux qu’il faut combattre.
La base alimentaire santé, c’est le régime crétois ou diète méditerranéenne. Elle est valable pour les personnes en bonne santé et qui veulent le rester et elle est valable dans le cas des pathologies chroniques comme le VIH, les hépatites, la cirrhose, l’excès de cholestérol, le diabète, mais il faut l’adapter aux particularités de chacun et de chaque maladie...La cirrhose est plus ou moins bien supportée selon son stade, selon les personnes, leur mode de vie, leur acceptation de la maladie, leur moral, le fait de faire de l’exercice physique ou pas. Certaines ont des nausées, des diarrhées, des baisses d’appétit, certaines digèrent très mal les graisses et d’autres non.

Lire la suite

Marianne L’Hénaff

La stéatohépatite non alcoolique (SHNA, ou NASH en anglais, pour Non Alcoolic Steato Hepatitis) est une stéatose (accumulation anormale de graisses dans le foie) qui n'est pas due à un excès de consommation d’alcool.

La stéatohépatite non alcoolique (SHNA, ou NASH en anglais, pour Non Alcoolic Steato Hepatitis) est une stéatose (accumulation anormale de graisses dans le foie) qui n'est pas due à un excès de consommation d’alcool.
Elle est caractérisée par :
une augmentation des gamma-GT ou des transaminases dans le sang ;
une histologie qui évoque une stéatose et une hépatite (inflammation du foie) ;
l'absence de maladie alcoolique ou d'autre maladie du foie (hépatite virale).

Lire la suite

A venir

Le CHV souhaite s'emparer de cette question et prépare pour la fin de l'année une brochure sur l'alimentation en cas de NASH ou de cirrhose. A suivre donc.

Les facteurs de risque et leurs conséquences

Facteurs de risque

  • le surpoids
  • la résistance à l'insuline (entrainant un diabète de type II).
  • de l'hyperglycémie à jeun 
  • de l'hypertriglycéridémie 
  • un tour de taille supérieur à 88 pour les femmes et supérieur à 102 cm pour les hommes
  •  un taux d'HDL-cholestérol bas